Actualités
La procédure de divorce judiciaire

La procédure de divorce judiciaire

Publié le : 01/07/2022 01 juillet juil. 07 2022

La procédure de divorce mise en œuvre peut différer de manière fondamentale selon qu’il y ait accord (partiel ou total) ou désaccord entre les époux. 

En cas d’accord, on peut parler de divorce « amiable », tandis qu’en cas de désaccord on parle de procédure contentieuse. 

Lors d’une précédente rédaction, le cabinet de Maître Théodora BUCUR a eu l’occasion de détailler les aspects du divorce par consentement mutuel et du divorce accepté sur requête conjointe

Afin de parfaire et compléter cette étude, cette fois-ci le cabinet met en lumière les grandes étapes de la procédure de divorce judiciaire. 

Quelques prérequis indispensables

Il est possible avant toute saisine de se préparer à la procédure de divorce, notamment en choisissant son avocat ; l’accompagnement et l’assistance de ce dernier étant indispensable quelle que soit la procédure qui pourra être mise en œuvre. 

Un réel travail de préparation peut alors être engagé entre le client et son avocat, lequel va dresser un état des lieux, apprécier la procédure à diligenter en priorité ou qui sera stratégiquement la plus opportune en tenant compte de la situation exposée, mais aussi conseiller son client sur les premières démarches à réaliser. 

Il est impératif de rappeler que même si une procédure judiciaire contentieuse est mise en œuvre dans un premier temps, les époux pourront toujours bénéficier d’une passerelle et basculer sur un divorce plus consensuel s’ils parviennent à trouver un accord. 

La saisine 

L’acte de saisine de la Juridiction consiste en une assignation. 

Certains fondements quant au prononcé du divorce peuvent déjà être envisagés : pour acceptation du principe de la rupture ou pour altération du lien conjugal. 

L’époux à l’initiative de la procédure de divorce convoque, par le biais de la délivrance de cette assignation, son conjoint à une audience d’orientation et sur mesures provisoires par devant le Juge de la mise en état. 

Si les époux parviennent à se mettre d’accord dans l’intervalle, le juge peut – si chaque avocat a conclu sur le fondement du divorce – clôturer la procédure et mettre le dossier en délibéré afin de rendre un jugement qui prononcera le divorce. 

Toutefois, dans la majorité des cas, les époux ont besoin de temps et de pouvoir s’organiser provisoirement : le Juge rendra alors une ordonnance sur mesures provisoires

Ces mesures couvrent tous les aspects, tant relatifs aux enfants : résidence habituelle, droit de visite, pension alimentaire…, que les aspects matériels et financiers : qui paie quoi ? qui conserve la jouissance du domicile conjugal ?... et s’appliqueront le temps de la procédure. 

Les époux doivent donc être tous deux assistés d’un avocat – leur présence n’est pas indispensable devant le magistrat. En effet, il n’y a plus la tentative de conciliation qui existait dans l’ancienne procédure. 

Toutefois, s’ils sont présents et souhaitent régulariser un procès-verbal d’acceptation du principe de la rupture, ils le pourront à ce stade. Sinon, cet acte pourra toujours être régularisé a posteriori. 
L’acte de saisine doit également comporter une proposition de règlement des effets patrimoniaux entre époux, autrement dit une première projection de la liquidation du régime matrimonial.

Enfin, la date des effets du divorce entre les époux sera en priorité celle de la délivrance de l’assignation, sauf à ce que les époux en conviennent différemment ou que le Juge ait à trancher un désaccord sur ce point. 

La mise en état 

La seconde phase de la procédure requiert que le demandeur à la procédure prenne des conclusions visant le fondement du prononcé du divorce. 

Les trois fondements possibles sont :
  • Le divorce pour acceptation du principe de la rupture – impliquant la signature d’un procès-verbal soit au stade de l’audience d’orientation et sur mesures provisoires, soit postérieurement et sera toujours contresigné par les Conseils respectifs,
  • Le divorce pour altération du lien conjugal – il conviendra qu’au jour où le Juge statue les époux soient séparés depuis au moins un an,
  • Le divorce pour faute – en cas de violation grave ou renouvelée des devoirs et obligations du mariage.
La procédure est entièrement écrite et dématérialisée par des échanges entre les avocats et la Juridiction. 

Une fois le dossier dit « en état », ce qui signifie que chaque Conseil a développé tous ses arguments et produits toutes les pièces qu’il entendait soumettre au Juge, ce dernier peut clôturer la phase de mise en état et fixer une date d’audience de plaidoiries. 

Après avoir recueilli les dossiers des avocats ou les avoir entendus en leurs observations éventuelles, l’affaire est mise en délibéré et le Juge fixe une date à laquelle il rendra son jugement prononçant le divorce.  

Le jugement de divorce

Le Juge aux affaires familiales prononce le divorce et précise le fondement de celui-ci. Il fixe également les conséquences du divorce entre les époux et à l’égard des enfants, ces mesures se substitueront de manière définitive aux mesures provisoires. 

Pour être opposable aux tiers, le divorce doit ensuite être retranscrit sur les actes d’état civil. 

Le cabinet de Maître Théodora BUCUR vous accompagne tout au long de la procédure de divorce et veille au respect de vos intérêts. 

Vous pouvez prendre rendez-vous en ligne.
 

Historique

<< < 1 2 > >>
Information sur les cookies
Nous avons recours à des cookies techniques pour assurer le bon fonctionnement du site, nous utilisons également des cookies soumis à votre consentement pour collecter des statistiques de visite.
Cliquez ci-dessous sur « ACCEPTER » pour accepter le dépôt de l'ensemble des cookies ou sur « CONFIGURER » pour choisir quels cookies nécessitant votre consentement seront déposés (cookies statistiques), avant de continuer votre visite du site. Plus d'informations
 
ACCEPTER CONFIGURER REFUSER
Gestion des cookies

Les cookies sont des fichiers textes stockés par votre navigateur et utilisés à des fins statistiques ou pour le fonctionnement de certains modules d'identification par exemple.
Ces fichiers ne sont pas dangereux pour votre périphérique et ne sont pas utilisés pour collecter des données personnelles.
Le présent site utilise des cookies d'identification, d'authentification ou de load-balancing ne nécessitant pas de consentement préalable, et des cookies d'analyse de mesure d'audience nécessitant votre consentement en application des textes régissant la protection des données personnelles.
Vous pouvez configurer la mise en place de ces cookies en utilisant les paramètres ci-dessous.
Nous vous informons qu'en cas de blocage de ces cookies certaines fonctionnalités du site peuvent devenir indisponibles.
Google Analytics est un outil de mesure d'audience.
Les cookies déposés par ce service sont utilisés pour recueillir des statistiques de visites anonymes à fin de mesurer, par exemple, le nombre de visistes et de pages vues.
Ces données permettent notamment de suivre la popularité du site, de détecter d'éventuels problèmes de navigation, d'améliorer son ergonomie et donc l'expérience des utilisateurs.
Navigateur non pris en charge

Le navigateur Internet Explorer que vous utilisez actuellement ne permet pas d'afficher ce site web correctement.

Nous vous conseillons de télécharger et d'utiliser un navigateur plus récent et sûr tel que Google Chrome, Microsoft Edge, Mozilla Firefox, ou Safari (pour Mac) par exemple.
OK